Sans slibard, les doigts de pieds en eventail
  

Sans slibard, les doigts de pieds en eventail

Zanzibar Town, Tanzanie le 02/03/2014

 

Apres un long trajet en bus a travers la savane et les montagnes de Tanzanie (malheureusement le Kilimanjaro etait pris dans les nuages), nous prenons un bateau a Dar es Salaam, la capitale economique du pays, pour rejoindre l ile paradisiaque de Zanzibar. Objectif principal : Far niente.

Nous passons au total 4 jours a Stonetown, ce qui nous a permis de nous impregner d une culture particuliere. L ile a connu differentes dominations, notamment celle du sultanat d Oman jusqu en 1964. Ce sont eux qui ont developpe la culture des epices, mais aussi l esclavage. Du coup, Arabes, Indiens venus faire du commerce, et descendants d esclaves, peuplent cette ile. Malgre un metissage assez present, les Arabes ont maintenu leur pouvoir et les inegalites sociales et ethniques restent tres voyantes.

Malgre tout, il fait bon se perdre dans les ruelles de la vieille ville, Stonetown, avec ses portes en bois sculpte, ses mosques, ses eglises et son front de mer qui offre un panorama magnifique sur les eaux turquoises, sillonnees par des boutres (bateaux typiques a voile blanche triangulaire). Dans les quartiers indiens, ca fleure bon l encens et ca nous transporte un mois en arriere! Et puis il y a les epices que nous utilisons quotidiennement en France et dont nous avons decouvert l origine : curcuma, cardamome, canelle, muscade, vanille, poivre, etc... et bien sur, le clou de la visite... celui de girofle.

Nous n avons pas grand chose de plus a dire car les 10 jours suivants se sont resumes en un mot : "pole pole" (doucement en swahili). Nous nous sommes laisses perdre a l Est de l ile dans un minuscule village, au bord d une plage magnifique. Nos premiers pas dans l hotel nous ont donne le pouls : drapeau de la Jamaique, portraits de Bob Marley, plants de cannabis qui poussent dans le jardin et Akida, le "chef" rasta pur et dur (enfin dur... facons de parler), lent mais super attentionne. Au menu : plage, snorkeling, repas de fruits de mer, et discussions politiques avec des Canadiens, une Americaine et un Suedois (non ce n est pas le debut d une blague...) qui occupaient l hotel avec nous. Bon, c etait en anglais, donc nous avons beaucoup ecoute et peu parle (meme Matthieu, frustre)!

Et maintenant, le voyage repart vers de nouvelles aventures, plus dynamiques. Mais c est avec un peu de flemme, car on s habitue vite a se prelasser sur les plages de sable blanc (malgre les petites betes qui piquent et font des boutons...). 

 

Commentaires

 San et Yann
Pfff, avec le froid qu'il fait ici, même les petites bêtes qui piquent et qui font des boutons, me font rêver...
Et le snorkelling, c'est vraiment le pieds avec les poissons tropicaux! Vous avez dû vous en mettre plein la vue!
Plein de bisous et de pensées de nous deux!



Autres récits de voyage

Autres Recits en Tanzanie