Mieux vaut une bonne piste qu une mauvaise route!
  

Mieux vaut une bonne piste qu une mauvaise route!

Nairobi, Kenya le 15/02/2014

 

Apres une escale au Moyen Orient, nous arrivons enfin dans l epicentre du berceau de l humanite. Nous retrouvons un pote, Yo, a l aeroport. Caro est desormais seule avec deux Mauriennais. Quelle chance! Nous supportons nos 10 mois de voyage seulement grace aux doses homeopathiques des mets rapportes par les compagnons qui nous rejoignent sur la route. Comprenez : diots secs, beaufort, rebloch... Apres ingestion de notre cam', nous voila enfin prets a affronter notre premier pays d Afrique.

1ere etape : louer une voiture pour les 9 premiers jours et reserver un safari de trois jours dans le Massai Mara. Le Kenya etant une destination de luxe, autant dire que les budgets sont mis a rude epreuve. Matt, notre comptable est tendu, mais la perspective de budgeter quotidiennement l excite. La negociation des prix se fait d ailleurs jusqu aux bieres qui nous serons offertes en safari!

2e etape : prendre le volant au Kenya. Tout un roman! Deja, il faut conduire a gauche, ce qui implique le volant a droite et les commandes inversees. Jusqu au dernier jour, nous avons averti les autres conducteurs de nos changements de direction par la mise en route des essuie-glaces. Et comme disait Coluche, lorsque l on trouvait les clignotants, un coup ils marchaient, un coup ils marchaient plus, un coup ils marchaient... De plus, notre voiture etait une automatique...aucune peche ; et un GPS cache permettait aux loueurs de nous suivre et de stopper le moteur a distance si besoin. Bien sur, nous l ignorions et nous n avons pas tarde a en subir les consequences sans aucune justification. Sympa de se retrouver au bord de la route, voyant d huile allume, en pensant avoir pete le moteur! Big Brother is watching you, meme au Kenya!

Pour ce qui est de la route, la conduite kenyanne est plutot sportive. Sans compter les camions qui filent a 15 km/h vers l Ouganda. Du coup, ca double a droite et a gauche, voire ca triple! Enfin, les routes sont en tres mauvais etat, les nids d autruches et les dos d anes liment les pneus et le bas de caisse de notre voiture qui est anormalement basse. Une bonne piste vaut mieux qu une mauvaise route! Et pour ce qui est des mauvaises pistes, heureusement que notre chasseur-pecheur-trailer des montagnes est aussi docteur ès pistes!

3e etape: les visistes. Et la c est le pied! Le Kenya est un pays extraordinaire car meme si la densite de population reste elevee dans une bonne partie du pays, les animaux sauvages sont presents partout. Quelle surprise et quel bonheur de rouler tranquille Gilgil (private joke) et de tomber sur une girafe broutant un acacia a deux metres de la chaussee! Zebres, phacocheres, antilopes en tout genre, babouins, oiseaux aux couleurs inimaginables vivent paisiblement aux abords des routes et des villages. Que dire des parcs alors, comme celui de Nakuru, a rendre jaloux Noe avant le deluge! Tout est incroyable, du troupeau de buffles paissant a quelques metres de notre tente, a la lionne en chasse que nous surprenons au tournant d un virage ; en passant par les rhinos qui broutent a cote des flamants roses ou encore des hippos dont la tete emerge a quelques metres de la terrasse ou nous prenons une biere.

Quant au paysage, il est saisissant et change tous les 10 km : vallees abruptes, hauts plateaux verdoyants, volcans, lacs alcalins, plaines infinies, savanes, foret equatoriale luxuriantes, etc..

Apres quelques jours dans la vallee du rift, nous obliquons vers la frontiere ougandaise. L occasion de rencontrer les Kalenjins, ces fameux coureurs kenyans qui s entrainent sur des "collines" a plus de 3000m d altitude. 40 km de piste et une nouvelle coupure de moteur plus loin nous menent a Kapsait, un camp d entrainement des athletes. Nous sympathisons avec l un d eux, qui nous propose de visiter le centre. On est bien loin du camp des loges (pour Vero: centre d entrainement du PSG, qui est une equipe de foot parisienne; le foot etant un sport de ballon qui se joue a 11...enfin on t expliquera!)! Les conditions sont plus que rudimentaires et, en dehors des trois semaines que les gars (et meufs) passent a courir en Europe, leur quotidien s articule entre entrainement et gestion de la ferme familiale. Avec son record de 1h01 au semi-marathon, notre hote serait une star pour 65 millions de personnes s il etait ne en France!

Cette grande semaine par nos propres moyens nous a fait prendre un bain de nature salvateur apres les grandes villes d Asie. Nous avons decouvert un peuple tres avenant et tres hospitalier, en dehors de ceux qui travaillent dans le tourisme, comme toujours... De plus, Yo, notre futur trailer professionnel, a pu s exercer sur des terrains on ne peut plus varies et a augmente son taux de globules rouges avant la montee du Ventoux...

Enfin, pour conclure dignement cette belle quinzaine, nous avons eu droit a un feu d artifice au Massai Mara. Ce parc vaut le detour juste pour sa nature! Et quand on ajoute les milliers d animaux que nous avons pu observer a quelques metres (quelques fois d un peu trop pret...merci au chauffeur pour son amour de la nature!), le spectacle est unique. A vous d en juger avec les quelques echantillons photographiques... Et cerise sur le gateau, le dernier jour, "le big five" a ete complete de la plus belle des manieres : par le leopard!

 

 

Commentaires

 Yo
bravo pour le commentaire, je nous vois encore à profiter de ce Kenya fantastique. dur le retour à "droite" (sans politique, juste de la conduite!)mais quel beau séjour. profitez bien des pays à venir, pour mois le sommet du Mont Ventoux se rapproche...j'espère que ça ne sera pas une mauvaise piste. bonne route! bizzz, Yo
 Bertolini
Bonjour a vous deux !
Ça fait plaisir d'avoir de vos nouvelles depuis votre départ des Indes ! Votre humour nous rend votre reçit d'autant plus agréable t captivant. Bises. Danielle
 Jla
je suis content de suivre votre périple passionnant et ravi de savoir que vous avez été rejoints par Yohann.Ici c'est Manu qui nous a gratifié de sa présence jusqu'au 19 mars date de notre retour en France. Bises à vous trois. jla



Autres récits de voyage

Autres Recits en Kenya