On est arrives a pied par la Chine, suite et fin
  

On est arrives a pied par la Chine, suite et fin

Shanghai, Chine le 05/11/2013

 

Changement d'ambiance, apres la petite ville de 8 millions d'habitants nous voici arrives dans le premier port mondiale, une megapole de plus de 20 millions d'ames.

Et nous voila projetes dans un monde d expats... Arrives a Shanghai nous sommes accueillis par le cousin de Caro : Arnaud. Il y fait ses etudes depuis plus d'un an et s'est tisse un reseau chez les expats du monde entier. Il a mis la petite porcelaine dans la grande en nous laissant sa couche et a dormi a meme le sol, tel un pauvre... ca a donc ete une experience pour lui aussi... Il nous a aussi passe tous les bons plans: du petit musulman aux noodles succulantes au grand IKEA aux boulettes sue cul lentes... Enfin, tout a petits prix, faisant une pause salvatrice pour notre portefeuille.

Plus que la culture chinoise, c'est la culture "expat" que nous avons decouvert. C'est un petit monde, qui fonctionne en reseau, ou le contact y est facile et la solidarite entre expats est forte. Mais bon, du coup, ces gens sont un peu coupes de la population locale... Nous avons rencontre plus d'occidentaux que de Chinois! C'est peut etre en partie ca l essence de Shanghai, poumon economique de la Chine et ville internationale, ou diverses populations se cotoient sans forcement vivre ensemble.Les quartiers sont bien marques, entre Pudong, ou se regroupent hommes d affaire et touristes, la vieille ville plutot pauvre, et la concession francaise, point de ralliement des expats et des ambassades. Sans parler des immeubles a moitie en ruines, et des bidonvilles que l on croise lorsqu on se dirige vers la gare du sud.

Cote ambiance, nous avons ete guides d une main de maitre par Arnaud dans "the place to be" : le M2...Pour commencer, c est une boite de nuit prisee par les fils a papa des plus riches Chinois de la ville. Le principe y est simple: il faut montrer patte blanche ou allonger la monnaie. Mais attention, patte blanche au sens litteral du terme: les Blancs peuvent entrer en short et tong et on les rince a l oeil. Donc vodka, wisky et autres spiritueux a volonte! (parce que ca fait bien d avoir des Blancs dans sa boite). Pour les Chinois, tout est payant et ils sont la pour ca. Ca se mesure severement la taille du bouchon: "moi j ai une plus grosse bouteille que toi", "et d abord, j ai plus de bouteilles que toutes les autres tables", "ta ferrari est ridicule a cote de ma lamborghini", " t as vu toutes les nanas qui m entourent?!". Mais qu ont ils a compenser? En tout cas, derriere le gros bouchon, il y a beaucoup d ennuie..presque personne ne danse et tous se refugient derriere l ecran du dernier Galaxy note. Pour mettre de l ambiance dans tout ca, des Noirs et des Latinos font des danses sulfureuses. Ca plait aux Chinois qui ont l impression d assister a un numero de cirque....

Enfin, super semaine, on s est bien marres et on tenait a remercier toute la colloc pour avoir accueilli deux backpackers sales et avoir partage la salle de bain, ainsi que les supers magazines de lifestyle! Nous avons tout particulierement apprecie "prestige" et ses articles de fond..Ouria, tu n oublieras pas de payer ta cotisation pour le parti de la decroissance! Et Arnaud, dans 2 mois nous serons en Afrique...nous n oublierons pas de signaler aux Africains ton arrivee proche, pour qu ils se preparent a accueillir leur sauveur!

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Chine