On est arrives a pied par la Chine...Fin!
  

On est arrives a pied par la Chine...Fin!

Kunming, Chine le 11/11/2013

 

Le Yunnan est notre derniere etape en Chine. C est une province situee au sud ouest du pays, dans les conforts de l Himalaya. Pour nous y rendre depuis Shanghai, nous achetons deux billets de train, obtenus en 3 minutes, avec le bon horaire. Nous sortons satisfaits, convaincus d etre a present de grands connaisseurs du transport ferroviaire en Chine.

A 18h, nous nous rendons donc sereins a la gare.

18h10: en essayant de dechiffrer les sinogrammes, un doute point : nous ne trouvons pas le niveau de notre couchette (inferireur - intermediaire - superieur).

18h30: arrives sur le quai, le doute grandit : le train ne contient pas de couchettes, seulement des banquettes de 3 places qui se font face.

18h45: nous nous installons et evaluons la situation : nous ne sommes pas sur les memes banquettes, les sieges sont etroits, a angle droit et non inclinables, et le wagon est bonde, a tel point que des gens s installent sur les lavabos.

18h47 : nous sommes maussades, la nuit risque d etre difficile.

19h15: apres avoir passe les 5 phases de deuil de notre couchette, nous sommes dans l acceptation.

20h30: apres des arrets multiples, nous arrivons en gare de Hangzhou, a quelques dizaines de kilometres de Shanghai.

           Petit probleme : sachant que nous avons fait 180 km et que la gare de Kunming (Yunnan) se situe encore a 2500 km, comment pouvons nous arriver a destination a 7h du matin, comme l indique notre billet?

           2 solutions:  soit le train va se transformer en super TGV, soit nous ne tiendrons pas l horaire...

C est donc peu confiants que nous nous dirigeons vers la Time table du wagon. Et la, c est le drame! Le verdict tombe: nous arrivons bien a 7h du matin, mais le surlendemain.

Pour resumer ces deux "nuits": musique, lumiere toute la nuit, enfants qui pleurent et crient, et surtout vendeurs sur le quai qui entrent dans le wagon toutes les heures en hurlant pour reveiller les amateurs de poulet frit (il y a toujours un Chinois pour acheter un poulet a 3h du matin!).

Nous retiendrons par contre la belle rencontre d une petite famille dont le pere et la mere se sont sacrifies pour que leur fils unique puisse devenir moine. Nous avons enfin pu communiquer avec des Chinois! Comme le veut la tradition, nous avons partage nos mets respectifs et, dans la discussion, sommes passes pour des bilingues en anglais!

 

Nous serons bref sur le Yunnan car les photos parlent d elles memes. La region est magnifique et un peu plus reposante que les grandes villes. La caracteristique de cette province est de compter une vingtaine de minorites ethniques, dont certaines fonctionnent sur un regime matriarcale. Plus particulierement les Naxi, que nous avons pu rencontrer a Lijiang. Les femmes portent des casquettes et fument la pipe, et semblent avoir un sacre caractere. Matt s est d ailleurs fait aborder par l une d elles de maniere franche. Son mec, timide, se cachait derriere elle et n a pas pipe un mot. Rassurant de voir que les rapports hommes / femmes ne se fondent pas sur l inne mais sur l acquis!

En dehors de Dali et Lijiang, ou nous avons coule des jours sereins, une mention speciale revient a Yuanyang. C est certainement un des plus beaux paysages que nous avons vu du voyage et l ambiance etait onirique. Pour resumer, l endroit est repute pour ses rizieres en terrasses, sculptees dans les flancs de montagnes tropicales, et pour son brouillard quasi permanent. Le jeu de cache cache des nuages est palpitant et apres 3 jours de visibilite a 20m, le spectacle s est offert a nous...
 

Commentaires

 Hugo H, Michèle B, Michel H, Eugène, Ofémia
bon année mon cousin



Autres récits de voyage

Autres Recits en Chine